Et un sac Tilda, un!

Aujourd’hui, je vous montre mon dernier projet couture, tout fini. Il s’agit d’un sac à main dont le modèle est issu du livre « Les doux hivers de Tilda ».
Voici le modèle du sac selon Tilda :
IMG_2135
Pour ce premier projet, j’ai eu la chance de trouver un coupon de tissu sur eBay, correspondant au visuel du livre. Au moins, j’étais certaine d’obtenir un résultat proche! Par contre, il s’est avéré à réception que le coupon était en jersey de coton, et non en « coton tout court »…

Alors, le jersey, késako ?? Eh bien, c’est du coton, mais élastiqué ! Donc pas terrible pour la grande débutante que je suis !

Du coup, j’ai presque tout fait moi-même, mais j’ai quand même demandé un coup de main pour la finition. La plupart des coutures se retrouvent à l’intérieur du sac, aussi si ce n’est pas parfaitement droit, ce n’est pas bien grave. Pour les anses, après de nombreux quelques essais (LOL), j’ai obtenu un résultat me satisfaisant. C’est-à-dire que les coutures ne sont pas parfaitement droites, mais le tissu plié en deux est bien bord à bord, et on n’a pas l’impression que chaque moitié fait sa vie de son côté !! :p

Bon, devant la tête de ma Môman qui a vu mes fameuses anses, j’ai décidé de ranger ma fierté dans ma poche, et de lui demander de l’aide pour les deux dernières coutures! (Il faut dire qu’elle coud depuis de nombreuses années, qu’elle a fait d’innombrables déguisements pour enfants trop beaux, et qu’elle a AUSSI cousu mes tenues de soirée ! Donc, j’ai trouvé mon maître en la matière !)

Les deux dernières coutures sont celles sur le haut de sac, qui permettent aux anses d’être bien fixées, et qui laissent un espace pour glisser un ruban. Rien de bien sorcier (surtout pour elle qui m’a fait ça en 10 minutes, quand j’ai passé 3h sur mes 2 pôv’z’anses…) mais je suis ravie que ce soit droit!!!

Aller, sans plus tarder, les photos!!

IMG_2137
Et les fameuses anses…
IMG_2139

Voilà ! 🙂 Alors, qu’en pensez-vous?

(ah oui, et la prochaine étape, c’est de l’étrenner ! Parce que finalement, il est tellement bien… que j’ose pas m’en servir !!! :p )
Publicités

J’ai testé pour vous … Le covoiturage !

Hello ! Suite à mon retour de Crop ce dimanche (quoique plutôt lundi en fait,, mais vous comprendrez plus bas… ^^) j’ai décidé de vous faire partager mon expérience.
Ce WE, j’étais à Angers pour une crop (cliquez ici si vous ne savez pas ce que c’est) et je devais à la base y aller en voiture avec une autre scrappeuse. Malheureusement prise par une grosse grippe, j’ai du revoir mes plans pour quand même aller à Angers, sans
devoir vendre un bras… ^^ (bin oui, en scrap, on a besoin de ses 2 bras!!)

Ayant très vite éliminé l’idée du train (même avec ma carte 12-25 encore valable…) il ne me restait plus qu’une dernière option :
le COVOITURAGE !!

Pour ceux qui ne connaitraient pas le principe, il s’agit d’un mode de transport extrêmement économique, puisqu’un conducteur (avec voiture donc) indique le trajet qu’il prévoit de faire, et qu’il propose à des personnes intéressées par ce même trajet de le faire avec lui, en se répartissant les frais. Là où c’est encore plus intéressant, c’est que le site par lequel je suis passée propose un tarif unique, quelque soit le nombre de passagers à bord. Ce qui fait que si vous voyagez seul avec le chauffeur, vous n’en
avez pas pour une somme faramineuse. Intéressant donc.

Après avoir contacté plusieurs conducteurs via ce site, j’ai été ravie de constater que dès le mercredi, tout était bouclé!
A l’aller, je suis allée jusqu’à Saint Quentin en Yvelines pour rejoindre le conducteur, et nous avons voyagé à 4, en discutant un peu, c’était très sympa. Le trajet ne m’a coûté que 15€ !

Je suis arrivée bien à l’heure, et j’ai profité à fond de mon WE.

————————————————————————

Le dimanche matin (7h), j’envoie un message à ma « covoitureuse » du dimanche soir pour confirmer un lieu de rendez-vous précis (Angers, c’est grand!!). Je propose que l’on se retrouve à la gare. Je profite à fond de la matinée et du déjeuner., sans m’inquiéter outre mesure, puisque tout a bien roulé jusque là. Vers 15h, tout de même, prise d’un doute, je jette un œil à mon portable afin de voir si j’ai une réponse. Toujours rien. A 16h30, fin de l’atelier. Deux des scrappeuses avec qui j’ai bien sympathisé ce WE repartent en voiture jusqu’à la gare d’Angers. J’y vais avec elles, et j’envoie un nouveau SMS à ma covoitureuse en lui disant cette fois que je SERAI à la gare d’Angers pour 19h30. En fait, j’y étais même à 17h, mais les trajets proposés étaient soit à 14h, soit à partir de 19h.
Je raccompagne ma nouvelle scrapcopine (en fait on dit scropine, mais je ne voudrai pas vous embrouiller … (a) ) jusqu’à son wagon, je lui fais un dernier au revoir, et je me re-dirige vers le hall de la gare, bien décidée cette fois à appeler de vive voix ma covoitureuse avant qu’elle ne parte de la côté vendéenne.

… … …

Là, surprise de son côté, elle était persuadée que j’avais décommandé ma venue.
Surprise de mon côté. J’ai bien annulé un trajet avec un covoitureur, mais ce n’était pas elle, j’en étais absolument convaincue. Je persiste, j’insiste, « mais je vous assure, j’ai passé la semaine à vous envoyer des messages de confirmation… » … Ca dure un peu, elle, bien embêtée, a accepté un nouveau covoitureur la veille …

Là, je m’emballe un peu. Je lui explique qu’il est 17h30, que je suis déjà à la gare d’Angers, avec aucune solution pour loger sur place, aucun autre moyen de rentrer en région parisienne sans exploser mon budget, et qu’en plus, ayant confirmé plusieurs fois ma venue sans contre-réponse de sa part, je ne m’étais pas inquiétée, et que je n’avais pas prévu de plan B… Elle me dit
qu’elle avise, et qu’elle me tient au courant dans les 5 minutes.

Dans l’intervalle, j’appelle chez moi (« allô Maman, en fait je suis pas sûre de rentrer à Paris ce soir… On a pas de la famille à Angers??? ») Lol, bref, je stresse!!!
Re-coup de fil 8 minutes plus tard. « C’est bon, je suis désolée, c’est effectivement moi qui ai cafouillé « (ouf, je ne suis pas complètement folle!!) « je passe vous prendre à la gare d’Angers vers 20h, puisque je pars une 1/2 heure en retard. »

Enfin rassurée, je vais me poser dans un café, et attend patiemment pendant les 3 heures qui suivent, armée d’un bon bouquin et de deux magazines.

A 20h30 (bouchons oblige), nous partons enfin d’Angers, à 5. Les personnes sont sympas, toutes un peu crevées, donc le début du voyage se fait en silence, puisqu’on dort tous à moitié. Arrivés au Mans, pause dîner. Nous prévoyons notre arrivée en région parisienne, pour arranger chacun. (l’un vient d’Evry, l’autre de Villejuif, la troisième de Paris 11, moi de Chatou, dans les Yvelines,
et la conductrice du nord de Paris…) On réfléchit pas mal pour optimiser, mais on y arrive. On remonte en voiture. Les 3 derrière s’endorment assez vite. Moi, réveillée par le dîner, je discute avec la conductrice, très sympa. Nous papotons bien 1h30 sans aucun pépin.

A un moment, petit blanc dans la conversation.

C’est à ce moment que la voiture fait deux espèces de mini soubresauts, mais sans plus.

Moi, assez inquiète, je lorgne le tableau de bord. La conductrice l’a senti aussi, mais ne voulant probablement pas inquiéter les 3 derrière, elle ne dit rien et recommence à discuter. Mais moins de 2 minutes plus tard, un joli petit voyant orange s’allume en
clignotant sur le tableau de bord. Là, elle me regarde et me demande si je sais à quoi correspond ce voyant.

« Euh… Bin, c’est soit l’huile, soit le moteur…  »

Là, elle avise un panneau indiquant une aire de repos à 2 kilomètres, à laquelle nous sortons un peu précipitamment (sans station-servie évidemment). Les 3 zigs derrière sont tout à coup bien réveillés!

A l’arrêt, nous consultons le guide technique de la voiture : il s’agit d’un problème moteur.
Instructions du guide : « si le voyant clignote par intermittence, roulez doucement, puis arrêtez-vous, et adressez-vous le plus rapidement possible au garage Ford le plus proche. Si le voyant reste allumé, arrêtez-vous immédiatement, et confiez votre voiture au garage Ford le plus proche.« 

Lol, consulter le guide technique, ça aide!!!

Je décide d’appeler chez moi, les problèmes de voiture, ma mère et mon frère, ils gèrent!! Après de judicieux conseils de ma mère, nous vérifions le niveau d’huile. Mais nous ne sommes pas sûres que ce soit la réelle cause du problème, car le voyant d’huile ne s’est pas allumé, et le témoin de la jauge est encore assez loin du minimum.

Coup de fil à mon frère cette fois. Sans être alarmiste, il me déconseille très fortement de reprendre la route avec le voyant qui s’allume, au risque de flinguer le moteur pour de bon. Il conseille par contre d’appeler l’assurance assez rapidement, peut-être que le dépannage est pris en charge par le contrat de la conductrice ?

Elle appelle son assurance, qui la rassure : oui, elle peut être dépannée sur place sans surcoût. Après appel de la borne d’urgence, nous attendons la dépanneuse.

10 minutes plus tard, la dépanneuse arrive. Le garagiste ausculte la voiture, et nous annonce qu’à priori, ce n’est pas un manque d’huile. Pour lui, ça fait plutôt penser à un problème d’injection. Comme le voyant ne s’allume plus, il nous dit de reprendre la route tranquillement, en le suivant, et que dès que ça recommence, on lui fait des appels de phare. Tout le monde se remet en voiture, pas bien rassuré… Surtout que l’heure tourne, il doit être aux environs de 23h… Nous reprenons donc la route, et très vite, nous ressentons ces fameux « broutements » (expression de la conductrice). Appel de phares, arrêt, le garagiste nous dit de le suivre doucement jusqu’à son garage, et qu’il faudra que l’assurance nous rapatrie.

Là, nouveau gros blanc dans la voiture. Ce qui devait être un moyen simple, écologique et économique de faire un trajet, est en train de se transformer en film de série B… Sans compter que le gars d’Evry et moi-même, nous avons bien conscience de l’horaire de notre dernier RER !

Arrivés au garage, la conductrice s’entretient avec le garagiste, et nous tergiversons dans le froid dehors, sur la suite. Finalement, grande surprise, l’assurance va nous envoyer un taxi, et comme la conductrice a bien pensé à préciser que nous voyagions en covoiturage, nous allons tous être redéposés chez nous. Nous avons étés très soulagés de cette solution, puisqu’à 23h35, nous étions toujours à Albis…

Ensuite, arrivée du taxi, mise en route. Là, la conductrice nous propose de ne nous faire payer que la moitié du voyage, en compensation du retard pris. Même si elle n’y pouvait rien, cela nous a rassérénés!

Je vous passe les 3 heures à faire le tour de l’Île de France pour redéposer nos co-voiturés (détail pratique, s’assurer de la proximité géographique de ses co-voiturés ! :p) Résultat des courses, je suis rentrée à 2h30 chez moi le lundi matin, puisque j’ai été la 4ème à être déposée.

Quelques chiffres :
– 3 heures de trajet initialement prévu,
– 3 heures d’attente à la gare d’Angers,
– 6 heures de voyage effectives.
– Coût du trajet : 10€ !!
Certes, j’ai mis 6 heures à rentrer chez moi, et j’ai pas mal balisé au cours des 9 heures entre 17h30 et 2h30.
Mais je vous défie de trouver une solution plus économique pour voyager! Pour un aller-retour sur Angers, prévu quatre jours avant, je m’en sors pour 25€…

Par contre, la prochaine fois, je crois que … je prendrais le train !!! 😀

Un peu de broderie

Pour celles et ceux (je sais qu’au moins UN ami me lit 😉 ) qui ne me connaitraient pas personnellement (et qui ne m’auraient pas dans leurs contacts Facebook), je vous présente aujourd’hui ma création de cet été. Il s’agit d’un tablier de cuisine brodé au point
de croix, selon un modèle trouvé dans le magazine « De fil en Aiguille ». Tout de suite, les photos : (par étapes, bien plus rigolo!)

IMG_1391 IMG_1395 IMG_1604 IMG_1605
Fin des deux bols de droite

Les 2 bols de gauche en cours de réalisation :

IMG_1615 IMG_1638 

Et le motif intégralement terminé :

IMG_1975

Et enfin, LAST BUT NOT LEAST, le voici porté par MOI (lol no comment please ^^) lors d’une soirée cuisine, où il fallait venir avec… Son tablier!! 🙂

Milie_tablier
J’espère que ça vous a plu ! Bonne journée à vous ! Et n’hésitez pas à me laisser un petit mot !

Astuce pour toutes les Coquettes!

Cette année pour mon anniversaire (en avril, prenez bonne note !! ^^) je me suis fait percer les oreilles. Cela faisait plusieurs années que j’y pensais, mais n’ayant pas de personne proche ayant passé le cap à l’âge adulte, j’étais un peu réticente ne sachant pas trop comment se passerait la période de cicatrisation…
En décembre dernier, ma mère a sauté le pas. Et j’ai eu tout le loisir de lui poser mes nombreuses questions ! Et une fois passée sa période de cicatrisation, elle a pris un malin plaisir à porter toute sorte de boucles d’oreilles diverses et variées, toutes plus belles les unes que les autres…

Les oreilles percées !

N’y tenant plus, et étant une farouche porteuse d’écharpes d’octobre à mi-avril (les boucles d’oreilles clip s’emmêlaient, s’accrochaient et tombaient tout le temps…) j’ai décidé d’y passer moi aussi. Bon, je ne vais pas vous en faire l’apologie, et je ne vous dirai pas non plus que ça ne fait pas mal… Ce n’est pas que la douleur soit insupportable, mais c’est plutôt une sensation de chaleur qui dure pendant plusieurs jours, et ce toute la journée… Par contre, pendant la période de cicatrisation, j’ai eu quelques petits soucis et là, ça peut faire vraiment mal !!

Je vous avoue qu’aujourd’hui tout est oublié, et que je peux parader très fièrement avec mes dormeuses (forme inadaptable pour les oreilles non percées !!) IMG_1980
Donc, suite à ce changement MO-NU-MEN-TAL dans ma vie (lol), il a fallu que je réadapte mes boucles d’oreilles en BOOP (boucles d’oreilles pour oreilles percées), mais surtout que je voie comment les ranger.

Comment ranger mes nouvelles et nombreuses boucles ?
Auparavant, mes boucles d’oreilles étaient triées par couleur dans des bocaux à épices avec mes bracelets et mes bagues. Mais je devais avoir au maximum 5-6 paires vraiment jolies. J’ai bien tenté de garder le même système, mais comme ma collection s’est agrandie depuis (bin oui, en même temps, c’était le but, hein !!), les boucles s’emmêlaient et je perdais un temps fou à choisir et démêler mes paires. Donc, ma première idée a été de prendre une chute de carton (utilisé en cartonnage, très rigide) et de percer des trous pour glisser mes BOOP dedans.
IMG_1981
Mais, à l’usage, je me suis rendue compte que le support ne fonctionnait pas pour la paire de créoles et les fameuses dormeuses qui font mon bonheur…

Un porte-BOOP pratique ET joli…

Donc, cette fois, je réfléchis (oui, ok, ça sous-entend que j’avais pas réfléchi la première fois… Mauvaises langues, je vous ai entendu le penser !! :p Disons que là, j’ai tenu compte de mon expérience et des reproches que je pouvais faire à ce premier prototype !!), et je me dis que tant qu’à faire, il faudrait que ce support soit design!! Et peu encombrant, parce que je n’aime pas avoir des objets qui prennent trop facilement la poussière… Et c’est LA, que j’ai eu l’idée du Rhodoïd!!

Mais, me direz-vous, le Rhodoïd, késako ?? C’est par exemple la première page qui recouvre le dossier de rapport de stage de votre aîné, ou dans mon cas, ce qui a recouvert mon illustre mémoire, rendu avant l’été… Bref, un matériel courant, très peu coûteux, et que l’on trouve à foison en période de rentrée scolaire!
Aussitôt pensé, aussitôt testé! Par contre, pour la rigidité du projet, il faut lui associer une reliure pour dossier (même rayon que le rhodoïd, ou dans toutes les bonnes papèteries). Dans mon cas elle est transparente, pour conserver un look « design » à mon support. Ensuite, pour pouvoir mettre toutes mes BOOP « dormeuses », et « créoles », il fallait de l’espace libre entre les paires pour qu’elles tiennent bien et qu’on les voie bien. D’où la séparation en plusieurs parties distinctes, reliées par un beau ruban. A la base, avec une feuille de rhodoïd, on peut faire trois parties, mais pour l’instant deux suffisent pour ranger toutes mes boucles. Mais je garde précieusement la troisième partie, qui sait, elle servira peut-être bientôt!

IMG_1964Impatiente comme je suis, vous avez droit à toute ma collec de BOOP, je n’ai pas eu la patience de prendre une photo « à vide » avant de le tester… ^^
Et en bonus, le « coin bijoux » de ma chambre, tout en détournement… 🙂 Quelques clous, une petite étagère, des bocaux à épices… Et voici l’équivalent d’une « Boîte à Bijoux murale » !
IMG_1966
J’espère que l’idée vous plaît ? N’hésitez pas à me mettre un lien ou à m’envoyer une photo si vous le réalisez, je serai ravie de voir ce que ça donne chez vous ! 🙂
%d blogueurs aiment cette page :